Quand le destin s'emmêle...

Publié le par Poudre de Lune

Déterminée à venir à bout de ces fichus kilos en trop, je me décidai à aller à la piscine.
Un yéti à la piscine, dans le pire des cas, ça fait fuir les barboteurs; dans le meilleur, ça fait gondoler de rire.
La première étape, c'est donc de me débarrasser de mon pelage, si confortable en hiver.
Une demi-heure plus tard, je suis prête, plus décidée que jamais. J'attrape au hasard un sac, y jette ma bouée en plastique les trois bricoles qu'il me faut pour la baignade, et me voilà partie. Sous la pluie. Un message subliminal? Ntt,nttt,nttt, que nenni. Quels que soient les obstacles qui se dresseront sur ma route, à la piscine je me rendrai.
20 minutes de trajet plus tard, me voilà arrivée à destination. Génial: le parking est quasi-désert. Tant mieux. Rien ne m'agace plus que les gamins qui bondissent dans tous les sens en hurlant alors que tu tentes en zigzaguant de faire tes quelques longueurs...
Je me gare, saute de la voiture, et trottine d'un pas léger vers la porte... qui est fermée à clef. La piscine rouvre dans une demi-heure. Ca explique le peu de voitures sur le parking... Le nez endolori par l'arrêt brutal, je tourne les talons, ma détermination à peine entamée: qu'à cela ne tienne, l'autre piscine est sans doute ouverte... Je remonte en voiture, et traverse la ville aussi vite que les radars le permettent. L'autre piscine est ouverte. Mais seulement pour les leçons...
Tu admettras, cher visiteur, que jusque là, le sort n'est pas avec moi.
Je pourrais rentrer à la maison, remettre à demain. Mais c'est mal me connaître: j'ai DECIDE que j'irais à la piscine, alors j'IRAI à la piscine. Aujourd'hui. Pour tuer le temps, je vais juste aller traîner un peu. Tiens, pourquoi pas au magasin de tissus? Allez, c'est parti. Lutinette a envie d'un manteau rouge. Et je n'ai pas de tissu rouge.
Je ne fais pas durer le suspense: le magasin était ouvert. J'ai donc acheté du tissu en polaire rouge. Et tant que j'y étais, un lé de tissu fleuri bleu et orange. Et des gros boutons assortis. Puis un morceau de dentelle. Tout petit, le morceau. Encore plus petit que ce magnifique croquet gris. On a toujours besoin de croquet.
Qu'est-ce que j'aime ce magasin... J'ai raté ma vocation. J'aurais dû être mercière! Je ne me serais jamais lassée de trier les boutons, les rubans, les pelotes de laine...
Bref, je faisais la queue à la caisse, les bras chargés de trésors, lorsque mon sixième sens m'alarma: les personnes derrière moi chuchotaient et dissimulaient (très mal) des sourires qui ne me disaient rien qui vaille. J'ai suivi leurs regards, qui convergeaient étrangement vers mon sac... Le fameux sac de piscine. Celui que j'avais pris à la hâte. Le hasard avait voulu que ce soit le sac transparent qui me tombe sous la main. Misère... Nul ne pouvait plus ignorer de quels sous-vêtements je serais parée à ma sortie du bassin. Au bord de la crise d'apoplexie, je terminai de payer, et décampai sans demander mon reste. Je ne reviendrai pas ici. Le temps que mon souvenir s'efface. Il faut compter une bonne semaine.
Rien de tel qu'une bonne baignade pour se changer les idées. J'ai nagé 850 mètres. Je ferai mon kilomètre la prochaine fois, en prenant garde de bien attacher la clef de mon casier... Ma baignade a en effet été interrompue par ce petit incident: "Madame Poudre de Lune, elle est à vous, cette clef???" Oui, c'était bien la mienne. Et j'ai choisi de voir en cette interruption un signe du destin: pour une reprise, 850 m, c'est déjà pas mal.

Publié dans WW: Poudre fond!

Commenter cet article

Elodie 21/01/2010 08:09


Bravo pour cette détermination !

Moi je vais y aller ce midi mais j'avoue que je pense plus jacuzzi ... je sais c'est pas terrible ... en tout cas ton post m'a motivé et je vais plutôt aller faire des longueurs et faire 1 km je
pense


Poudre de Lune 21/01/2010 12:33


C'est bien. Ici, y a pas de jacuzzi, alors pas de risque d'être tentée!


Cilou 21/01/2010 06:38


T'as eu eu raison de résister....non mais il ne faut pas se laisser démotiver par des détails quand même!!!!


Poudre de Lune 21/01/2010 12:34


Tu vas à la country, ce soir?


Luna 20/01/2010 20:58


il y avait des signes du destin qui t'avertissaient de rentrer chez toi :) Il faut savoir les décrypter :)